Le guide de votre bien-être à domicile

Prématurité

Actualités

Collectif Prématurité : pour l’amélioration des qualités de vie des nouveaux nés

Mis en place le 12 novembre 2012, le Collectif Prématurité vise à collaborer avec les autorités sanitaires pour la mise en place de solutions efficaces pour l’amélioration de la condition de vie des bébés prématurés. Il s’agit d’une démarche de l’association SOS Préma et de la Société française de néonatalogie qui déplorent la qualité de la prise en charge des quelques 60 000 et 65 000 bébés prématurés qui naissent chaque année en France.

Mieux aider les familles

En ce qui concerne le traumatisme des familles, Charlotte Bouvard, présidente du Collectif Prématurité et fondatrice de SOS Préma confirme que la prématurité est une situation déstabilisante d’autant plus que le manque de dispositifs d’accompagnement est encore très palpable. Pour mieux aider les parents à se préparer à une éventuelle prématurité de leur nouveau-né, le collectif Prématurité met en place un système d’information clair et accessible sur les facteurs de risque d’accouchement prématuré durant la grossesse. Cette approche est essentielle lors de l’entretien prénatal du 4ème mois.

Une qualité de l’accueil

Par ailleurs, le Collectif Prématurité lutte pour l’amélioration de l'accueil ainsi que l'environnement du nouveau-né et de sa famille dans les unités de soins en néonatalogie. Dorénavant, la prise en charge du bébé prématuré ne sera plus principalement orientée sur les soins médicaux et techniques mais prendra également en compte la place des parents et le confort du nourrisson. Ainsi, « un soutien humain mais aussi financier » et une généralisation de l'Allocation Journalière de Présence Parentale (allocation donnée à toute personne s'occupant d'un enfant malade) viendront s’ajouter aux attentions matérielles (chambre individuelle, respect du sommeil et du confort du nouveau né).

Enfin, les dirigeants du collectif misent sur l’amélioration des capacités des équipes médicales de maternité, la mise en place d’un suivi médical à long terme et un bon investissement dans la recherche médicale.