Le guide de votre bien-être à domicile

Prématurité

Actualités

Science : de nouvelles recherches sur la prématurité

Au Canada, une étude du Child & Family Research Institute parue dans la revue Science Transnational Medecine du 16 janvier 2013 rapporte que le ralentissement de la croissance des nourrissons prématurés est dû à une baisse du développement du cortex cérébral durant les tous premiers instants de la vie. Appuyée par le Canadian Institutes of Health Research, cette recherche ouvre la voie à l’amélioration de la surveillance du développement neurologique des bébés prématurés.

Dans le jargon médical, le cortex cérébral désigne la région formée d’une couche de 2 à 4 mm de cellules qui enveloppe la partie supérieure du cerveau. Elle joue un rôle important dans de nombreux processus majeurs cognitifs, comportementaux et moteurs. Il est donc primordial de surveiller son bon développement. Durant la phase expérimentale du projet, les scientifiques ont pu analyser par IRM les cerveaux de 95 nouveau-nés venus au monde entre 8 et 16 semaines avant terme. Des évaluations ont été effectuées quelques temps après la naissance et à la date probable d’accouchement. Le spécialistes ont réussi à rétablir la circulation du liquide à l’intérieur du cerveau qui doit évoluer jusqu’à la maturité du cerveau. Durant la recherche, les poids des bébés et les circonférences de la tête ont également été surveillés.

Les conclusions d’étude

D’après les chercheurs, plus la croissance est lente, plus le développement du cortex est retardé chez les prématurés. Ce qui n’est pas le cas avec les bébés qui ont grandi normalement entre la naissance et le terme théorique. Parmi les auteurs de l’étude, le docteur Steven Miller, Chef de service de neurologie à l'Hôpital pour enfants malades (SickKids) et professeur de pédiatrie de l'Université de Toronto confirme que ces résultats comptent dans le suivi de la croissance et son effet sur le cerveau. Il préconise aussi la mise en place de moyens efficaces pour optimiser le développement du cerveau.