Le guide de votre bien-être à domicile

Prématurité

Actualités

La musicothérapie au service des prématurés

Parue dans la revue Pediatrics, une récente étude du Beth Israël Medical Center de New York rapporte que la musique aide les prématurés à mieux dormir, réguler leur respiration et améliorer leur alimentation. Les chercheurs rapportent également un effet positif de la musicothérapie chez les parents.

Un traumatisme acoustique

Les experts du Beth Israël se sont basés sur le traumatisme acoustique causé par la naissance prématurée de nourrissons habitués à l’univers in-utero dominé par le son des battements de c½ur de la mère. Sortis trop tôt, ils sont obligés de vivre avec les bruits caractéristiques de l’unité de soins intensifs néo-natals. Les faire écouter des sons réconfortants est donc une thérapie légitime qui intervient en compensant les traumatismes sonores.

L’expérience

Lors d’un essai croisé randomisé de 6 séances en deux semaines, les chercheurs ont utilisé 3 sortes de thérapies par la musique, par berceuse ou une autre variété musicale choisie par les parents. Ce premier choix est ensuite modifié par la berceuse chantée par le papa ou la maman, une musique qui reproduit l’univers sonore in utero et une musique qui imite les battements de c½ur d’une mère. Ces tests ont été concluants pour les 272 bébés prématurés venus au monde à moins de 32 semaines avec un syndrome de détresse respiratoire, une septicémie, une petite taille par rapport à l’âge gestationnel. Outre les méthodes de musicothérapie, les spécialistes ont pris en compte, les fonctions physiologiques (rythmes cardiaques et respiratoires), les degrés de saturation en oxygène, les niveaux d’activité et de développement de l’enfant (prise de poids, alimentation, sommeil).

En conclusion, les experts confirment que les trois thérapies utilisées ont été liées à des progrès au niveau du nouveau né (respiration calme, rythme cardiaque ralenti, meilleure alimentation et sommeil) ainsi que des parents qui sont plus détendus et moins stressés en faisant face à la prématurité.