Le guide de votre bien-être à domicile

Prématurité

Actualités

Age avancé de la mère, un atout pour la descendance

De nos jours, les femmes font passer leur carrière avant la vie de famille et prévoient une grossesse tardive. Un choix longtemps désapprouvé par les scientifiques qui avancent des risques de prématurité, d’anomalie congénitale du f½tus et des problèmes durant l’accouchement. Pour changer la donne, des experts de la Nouvelle-Zélande ont prouvé que les enfants nés de mères plus âgées avaient de meilleurs caractéristiques physiques comparés à ceux des mères plus jeunes.

L’expérimentation

Réalisée sur 277 enfants nés de 196 femmes, l’expérience tentait de prouver l’influence de l’âge de la mère sur le métabolisme et la croissance d’un enfant. Les résultats démontrent que les enfants nés de mères de plus de 30 ans dépassaient à 1,5cm la taille des autres enfants. Un fait expliqué par le grand taux d’hormone IGF-I, molécule importante pour la croissance visible chez ces enfants. Les chercheurs rapportent également que les enfants des mamans de plus de 35 ans étaient plus minces que ceux des mères de moins de trente ans : 10 à 13% moins de graisse abdominale et moins d’IGDF-II, hormone à l’origine de la quantité de gras dans le corps humain. Chez les filles, celles nées de mères plus âgées avaient une bonne sensibilité au glucose.

Une bonne qualité de vie

Les spécialistes concluent donc qu’une faible teneur en gras corporel et une meilleure sensibilité au glucose préviennent les risques de maladies métaboliques et de surpoids, d’où une meilleure qualité de vie pour les enfants des mères plus âgées. Par contre, les chercheurs rappellent les résultats contradictoires des précédentes études sur le sujet : risque de diabète et de forte pression sanguine chez les enfants des femmes âgées.