Le guide de votre bien-être à domicile

Prématurité

Actualités

Le safran, un soin de haute qualité pour les prématurés

Parue dans l’édition du 28 juin 2013 de l’American Journal of Physiology, Lung Cellular and Molecular Physiology, une recherche a permis de prouver que le safran est efficace pour protéger les poumons des bébés prématurés sujets à la dysplasie bronchopulmonaire ou DBP.

D’après les experts de l’UCLA, Etats-Unis, la curcumine présente en grande quantité dans le safran a des capacités anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Des atouts facilement exploitables pour aider les prématurés à lutter contre les lésions pulmonaires caractéristiques de la dysplasie bronchopulmonaire.

Réduire le taux de décès chez les prématurés

La dysplasie bronchopulmonaire ou DBP est une insuffisance pulmonaire des nouveau-nés prématurés. Pour les aider à respirer, les bébés sont munis d’une assistance respiratoire, une intervention à risque qui engendre souvent un décès. Avec la curcumine de safran, les spécialistes espèrent améliorer le traitement traditionnel et réduire le taux de mortalité dans les services de prématurité.

L’expérience

Avant d’arriver à de telles conclusions, les experts de l’UCLA ont réalisé des séries d’expériences sur des souris nouveau-nées. Durant 5 jours après leur naissance, elles ont suivi un traitement à base de curcumine pour mieux protéger leurs poumons. En 21 jours, les chercheurs ont observé une amélioration au niveau du système respiratoire des rongeurs. Ils ont donc confirmés que ce pigment du safran aide à lutter contre la dysplasie bronchopulmonaire (inflammation et cicatrisation du poumon) et l’hyperoxie (sang saturé d’oxygène).

De l’espoir pour les bébés prématurés

D’après les statistiques, 2 nourrissons sur 3 nés entre 22 et 25 semaines de grossesse sont victimes de DBP. Pour lutter contre l’une des principales causes de mortalité des bébés prématurité, la curcumine de safran représente un espoir dans la recherche thérapeutique.